Compte-rendu de la sortie coccinelles
du 21 mai 2017

Nous étions une quinzaine ce dimanche à arpenter les coteaux ensoleillés du Petit Lay à Mouchamps, à la recherche de coccinelles. Le secteur choisi pour cette excursion naturaliste visait volontairement une zone peu prospectée pour certains cortèges d’insectes. Comme nous étions nombreux à faucher les graminées et à battre les buissons et les branches d’arbres nous avons pu observer un grand nombre de coccinelles. En cette période l’année, nous avons pu observer ces insectes à tous les stades : larves, nymphes et imagos. La journée s’est fort bien terminée, car après avoir pris un rafraîchissement bien mérité chez notre guide Frantz, nous avons prospecté les abords de sa mare et y avons trouvé deux espèces que nous n’avions pas vues jusqu’alors : Anisosticta novemdecimpunctata et surtout Coccidula scutellata.

Voici la liste des 22 espèces de coccinelles : Scymnus interruptus, Scymnus rubromaculatus, Scymnus subvillosus, Stethorus pusillus, Nephus quadrimaculatus, Rhyzobius litura, Tytthaspis sedecimpunctata (la Coccinelle à seize points), Chilochorus bipustulatus (la Coccinelle des bruyères), Chilochorus renipustulatus (la Coccinelle des saules), Exochomus quadripustulatus (la Coccinelle à virgule), Coccidula scutellata (la Coccidule tachée), Anisosticta novemdecimpunctata (la Coccinelle des marais), Aphidecta obliterata (la Coccinelle de l’épicéa), Adalia decempunctata (la Coccinelle à dix points), Oenopia conglobata (la Coccinelle rose), Harmonia axyridis (la Coccinelle asiatique), Propylea quatuordecimpunctata (la Coccinelle à damier), Coccinella septempunctata (la Coccinelle à sept points), Vibidia duodecimguttata (la Coccinelle à douze points), Subcoccinella vigintiquatuorpunctata (la Coccinelle à vingt-quatre points), Psyllobora vigintiduopunctata (la Coccinelle à vingt-deux points), Calvia quindecimguttata (la Calvia à quinze points).

Parmi cette liste, deux espèces sont considérées comme étant rares dans notre département, il s’agit de Calvia quindecimguttata que l’on trouve presque exclusivement sur aulne (troisième station) et de Coccidula scutellata petite coccinelle déprimée et allongée que l’on trouve en bord de mare ou de cours d’eau (cinquième station).

Lors de notre boucle de huit kilomètres nous avons pu inventorier d’autres espèces parmi lesquelles un nombre important de longicornes : Tetrops praeustus, Cerambyx scopolii, Clytus arietis, Pseudovadonia livida, Pyrrhidium sanguineum, Agapanthia cardui, Agapantia asphodeli, Grammoptera ruficornis, Xylotrechus rusticus.

Odonates : Calopteryx splendens (le Caloptéryx éclatant), Ischnura elegans (l’Ischnure élégante), Coenagrion puella (l’Agrion jouvencelle), Platycnemis pennipes (le Pennipatte bleuâtre), Pyrrhosoma nymphula (la Nymphe au corps de feu), Orthetrum cancellatum (l’Orthetrum réticulé).

Autres insectes : Melanocoryphus albomaculatus [Lygaeidae], Clonopsis gallica, Cercopis vulnerata, Cercopis sanguinolenta, Valgus hemipterus [Cetoniidae], Chrysolina americana (Chrysomelidae), Graphosoma italicum, Caspodes sulcatus, Rhaphigaster nebulosa, Pyrrhocoris apterus, Xylocopa violacea, Oxythyrea funesta, Agelastica alni.

Merci aux participants : Anne-Lise, Francine, Gwenola, Annaïg, Georges et sa femme, Jean-Paul, Sébastien, Stéphane, Thibault et ses enfants. Merci à Frantz de nous avoir fait découvrir cette charmante vallée.

Richard LEMARIÉ